Reconnaissance définitive des cellules et rencontre avec le Pape

Le Vatican approuve définitivement les Cellules paroissiales d’évangélisation(CPE), qui ont pour vocation de « faire de la communauté, géant endormi, une paroisse de feu, à la foi ardente ».

Le décret de reconnaissance a été remis entre les mains de don Pier Giorgio Perini, président de l’Organisation internationale pour les CPE, par le cardinal Stanislas Rylko, président du Conseil pontifical pour les laïcs, mercredi 15 avril 2015, au siège du dicastère.

Le décret remis à don Pigi affirme : « Pour l’Église, il est fondamental de fortifier l’identité missionnaire des fidèles laïcs et de solliciter chez les pasteurs la conscience de leur tâche de faire de leur paroisse une communauté à la foi ardente, dont les membres sont « acteurs de l’évangélisation » et la paroisse un « centre constant d’envoi missionnaire » ».

En effet, rappelle un communiqué des CPE, les Cellules sont composées de fidèles laïcs qui, ayant fait l’expérience de l’amour de Dieu, désirent le faire partager à ceux qui ne le connaissent pas. Le pasteur qui applique cette méthodologie de l’annonce, découvre « qu’il est possible de faire de la communauté, géant endormi, une paroisse de feu, à la foi ardente ».

Par cette reconnaissance définitive, l’Église confirme qu’elle favorise la diffusion des CPE : « Après la reconnaissance ad experimentum accordée en 2009, le temps est arrivé pour la reconnaissance définitive », explique don Pigi. « Cette étape est vraiment importante dans la vie des Cellules et de l’Église, parce qu’elle garantit qu’il ne s’agit pas de l’initiative d’un curé, mais d’une méthodologie pastorale que tout curé peut s’approprier, afin de faire vivre à ses paroissiens la réalité de leur baptême de manière plus authentique et profonde. »

« Partager Jésus avec les autres dans notre milieu de travail, d’études, entre amis et en famille, avec son voisinage, en un mot dans son ‘oikos’ » : c’est ainsi que don Pigi explique le sens de la cellule, qui se réunit une fois par semaine, dans un esprit de fraternité, accordant une attention prioritaire aux personnes qui sont éloignées de la foi.

Le système des CPE a été introduit en Italie par don Pigi en 1987, qui l’a découvert grâce à Mgr Michael J. Eivers, dans la paroisse Saint-Boniface à Pembroke Pines, dans l’archevêque de Miami. Il s’est rapidement diffusé dans différents pays.

Sur Zénit :

Voir en ligne : Zénit