Mgr Jean-Marie Le Vert, évêque de Quimper et Léon

La prière, le service, le partage, l’explication, l’envoi, la proposition d’entrée dans un petit groupe, l’entrée dans la communauté confessante… toutes les étapes fondamentales de l’évangélisation que proposent les cellules paroissiales sont reprises en détail dans un article intéressant de Mgr Le Vert « L’évangélisation, essence de l’Eglise ».
A ne pas manquer !

Vous pourrez lire :

  • Pourquoi évangéliser ?

(…) Le plus grand don que nous pouvons faire à ceux que nous rencontrons, c’est de leur annoncer, de leur faire connaître Jésus. Etre chrétien, c’est ne pas garder le cadeau de Dieu pour soi tout seul.

  • Les actes des apôtres

Dans l’histoire de l’Eglise naissante et de la première évangélisation, on découvre deux choses fondamentales : tout d’abord que le plus grand risque de l’Eglise est l’extinction de l’esprit missionnaire ; les premiers chrétiens en avaient très conscience ; ensuite que l’évangélisation dans les Actes n’est
pas théorique, mais profondément concrète (…)

  • Les textes du magistère de l’Eglise

Quand on relit aussi les textes du Concile Vatican II, ou plus récemment les exhortations apostoliques ou encyclique de Paul VI, "L’évangélisation du monde moderne", et de Jean-Paul II, "Christi fideles laïci" et
"Redemptoris missio", on y découvre une affirmation capitale :

“Evangéliser, c’est la grâce et la vocation propre de l’Eglise, son identité la plus profonde : elle existe pour évangéliser (…)”
  • La priorité de l’évangélisation

… L’évangélisation est une évangélisation de proximité, par cercles concentriques. Je ne pars pas dans le but d’évangéliser, mais j’évangélise dans ma vie quotidienne, en saisissant toutes les occasions. L’Esprit-Saint fait le reste…
Notre société n’est plus chrétienne depuis longtemps. C’est pour cela que Jean-Paul II, en mars 1983 (cela
fait déjà 24 ans !), a lancé la nouvelle évangélisation, en soulignant qu’elle devait être "nouvelle dans sa ferveur,
nouvelle dans ses méthodes, nouvelle dans son expression
". Elle est nouvelle aussi parce que l’homme a changé (…)

  • Les points communs à toute "méthode" d’évangélisation
    • L’évangélisation dans les relations de proximité normales : les 7 étapes
  1. La prière
  2. Le service
  3. Le partage
  4. L’explication
  5. L’envoi
  6. L’entrée dans un premier groupe de croyants
  7. L’entrée dans la communauté confessante
    • Ce qui nous fait le plus peur
      La prise de parole dans le processus d’évangélisation (…)
  • Nos communautés d’église

(…) L’Eglise n’est pas là d’abord pour le confort de ces membres, mais pour l’annonce de l’Evangile.

Conclusion sur un texte de Mgr Vingt-Trois

Un texte pour prier sur l’évangélisation : Luc 10, 1-11 : l’envoi des apôtres en mission

  • Me mettre en présence de Dieu comme j’arrive aujourd’hui.
  • Demander la grâce que je veux. Ici, me sentir envoyé à la manière des 72 disciples, en me laissant guider par l’Esprit, en comprenant de l’intérieur que je suis un coopérateur de Dieu.
  • Il y a trois temps : l’appel, la recommandation fondamentale, les modalités de la mission. Etre attentif à chacun de ces 3 aspects. Ils ont un sens, m’en laisser imprégner tour à tour.
  1. Dans l’appel, il y a la prière : c’est le réflexe de se tourner vers Dieu avant de se lancer dans la mission. La manière de vivre la mission.
  2. Ecouter aussi les conseils, les recommandations de Jésus, et les laisser résonner en moi.
  3. Entendre aussi cet appel à la liberté suivant la manière dont on est accueilli. Il ne s’agit ni de culpabiliser ni de s’enorgueillir, comme disait Paul dans 2 Corinthiens 4, 7 : "Qu’as-tu que tu n’aies
    reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi te glorifier comme si tu ne l’avais pas reçu ?"
  4. Il y a la possibilité de l’échec. Nul n’est dispensé de l’épreuve, mais nul n’y est abandonné.
  • Le plus important n’est pas le travail à faire, mais la relation avec le Père. Il ne s’agit pas d’œuvrer pour Dieu, mais de faire l’œuvre de Dieu. Ainsi, est-ce que je fais ce que je crois être bon pour la mission, pour Dieu, ou est-ce que je fais ce que Dieu veut ?
  • M’adresser à Dieu avec ce que cela provoque en moi.
  • Terminer par un Notre Père.