Les 25 refrains de croissance dans les Actes des Apôtres

« La parole de Dieu croissait et se multipliait » (Actes 12, 24). « Quiconque relit dans le Nouveau Testament les origines de l’Église, suit pas à pas son histoire et la regarde vivre et agir, voit qu’elle est liée à l’évangélisation par ce qu’elle a de plus intime »(Evangelii Nuntiandi §-15). Cette phrase de Paul VI nous éclaire sur la démarche de relecture biblique que nous vous proposons.

Dans tout renouveau ecclésial, tout comme dans l’appel récent à vivre dans le dynamisme de la nouvelle évangélisation, l’Église doit sans cesse faire cette expérience de renaître à la source vivante des Écritures pour poursuivre son développement dans une fidélité à ses origines. En contemplant dans une lecture méditative ce qu’elle a été à ses débuts, elle peut renouveler pour aujourd’hui dans la puissance de l’Esprit- Saint son dynamisme de vie. Si l’Église évangélise, tout comme elle a évangélisé depuis ses origines, elle vivra cette réalité de la croissance et de la multiplication. Ce principe se vérifie dans les Actes des Apôtres, puisqu’en effet Luc n’hésite pas à y présenter à chaque étape de l’histoire de la première évangélisation, les 25 refrains de l’Église en croissance.

L’église des Actes comme un corps unifié et vivant qui connaît croissance et multiplication

De cette lecture approfondie et ciblée sur les refrains de la croissance, émergera ce que nous pourrions appeler une « herméneutique organique et intégrale ». En effet, les affirmations théologiques de Paul concernant l’Église « corps du Christ » sont confirmées par une présentation historico-théologique de Luc dans les Actes des Apôtres. Évidemment, il ne s’agit pas ici d’une réduction au monde biologique. Mais c’est à partir du paradigme biologique que la réalité de l’Église, corps du Christ, est comprise dans toutes ses dimensions surnaturelles. Ni biologisme, ni spiritualisme ne sauraient rabaisser notre compréhension du mystère de l’Église où les dimensions visibles et invisibles ne sont ni séparées ni réduites à l’une ou l’autre dimension [1].

Ainsi, nous voulons mettre l’accent sur une relecture considérant l’Église des Actes comme un corps unifié et vivant, qui connaît croissance et multiplication. En effet, cet être accomplit un « agir » qui est essentiellement évangélisateur et, par cet acte, expérimente un développement organique vérifiable. Nous posons la question suivante : l’ecclésiologie évangélisatrice de Paul VI exprimée dans Evangelii Nuntiandi (en particulier au numéro 14 où il affirme que l’évangélisation est l’identité la plus profonde de l’Église) se vérifie-t-elle dans les Actes des Apôtres ? Relire les 25 refrains de l’Église en croissance dans les Actes représente un enjeu important pour l’ecclésiologie évangélisatrice qui dépasse de loin, mais sans s’en écarter, un simple regard sur le développement quantitatif, démographique et géographique.

Grille de réflexion autour des 25 refrains

Nous vous proposons de relire ces refrains à l’aide d’une traduction plutôt littérale du texte grec. Pour vous aider, nous vous suggérons une grille qui reprend chacun des refrains. À vous de la compléter et d’établir les liens entre les différents refrains. Dès que le refrain de croissance est situé dans son contexte biblique (2e colonne), vous pouvez identifier les caractéristiques démographiques et géographiques (3e colonne), puis les caractéristiques théologiques (4e colonne) qui sont évoquées. Finalement, pour chacun des refrains, vous pouvez faire émerger des principes pastoraux qui seraient éventuellement actualisés et appliqués dans votre communauté ecclésiale (5e colonne).

Ce premier regard sur la croissance dans les Actes permettra de mieux comprendre la place essentielle et fondamentale de la mission évangélisatrice au sein de l’Église, corps du Christ en croissance.

Crédits photos :
Fleur Nabert « On n’enchaîne pas la parole » (tous droits réservés) - www.fleurnabert.com

[1Lumen Gentium §-8

Voir en ligne : Lumen Gentium