Le processus d’évangélisation par le « filet »

1. Le service

C’est le grand secret que nous avons appris de Jésus lui-même : « le Fils de l’homme, dit-il,

info document -  voir en grand cette image

n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude. » (Marc 10,45). Et il ajoute : « Car c’est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez, vous aussi, comme moi j’ai fait pour vous. » (Jean 13, 15).
Cherche la plaie et guéris-la : c’est ce qu’il faut se mettre en tête. Celui qui se sent l’objet d’une attention sincère, d’un amour sans calcul et sans mesure, se demandera : « Pourquoi et quelle est la raison qui le pousse à agir ainsi ? »
Quels sont les besoins de mon frère ?
C’est le moment de ne pas perdre de vue cette question.

2. Le partage

Le frère avec qui nous sommes en confiance s’ouvre à l’Evangile, en passant le pont de l’amitié que nous avons construit avec le service. A ce moment, nous pouvons partager avec lui notre témoignage, lui dire quelle a été notre expérience en tant qu’hommes sauvés, et la place que Jésus occupe dans notre vie.

3. L’explication

Cette troisième phase demande une grande sensibilité, de la patience et de la charité pour aider le frère à dépasser les préjugés, les hésitations et les peurs.

4. Invitation

Le moment est arrivé de dire au frère : « Ce même Jésus qui d’abord m’a guéri, est maintenant en train de te guérir. » et on l’invite à confier sa propre vie à Jésus et à s’engager envers lui.
La phase la plus délicate de la pêche est quand le frère accepte d’entrer dans le filet ; maintenant que le filet est fermé, il est invité à monter dans le bateau. Voilà pourquoi dans le dessin du « filet », il y a une fermeture dans la partie finale. Le filet sera ouvert dans le bateau, donc lors de l’accueil du frère dans la cellule.

5. Entrée dans la cellule

Quand le frère s’approche de la cellule, il s’aperçoit qu’il est attendu et désiré. Se plier devant ce dernier est la méthode de Jésus. Pendant la rencontre avec la cellule, le frère sentira le besoin d’approfondir son propre engagement, de connaître la communauté ainsi que son pasteur.

6. Entrée dans la communauté paroissiale

La cellule fait partie d’un corps, la paroisse, dans laquelle chaque nouveau trouve naturellement sa place. Ayant pris conscience des dons que le Seigneur lui a donnés, il voudra à son tour le servir. Entre-temps, il est prié de remplir la liste de son oïkos pour passer du rôle de personne invitée à celui d’évangélisateur.

Dans la cellule, on fait l’expérience d’une communauté de médiation. Celle-ci en effet se trouve entre la petite communauté qui est la famille et la grande communauté qui est la paroisse, avec des effets bienfaisants pour l’une comme pour l’autre.

Télécharger le schéma du processus