La croissance de l’amour réciproque chez saint Paul

Père Laurent Roudil, curé de la paroisse de Modane

Saint Paul reste un modèle à imiter dans la croissance de l’amour réciproque. Voyons comment l’amour du Seigneur vécu entre les hommes peut grandir et se diffuser.

Revisitons ensemble un événement de l’histoire de saint Paul.

« Ils parcoururent la Phrygie et le territoire galate , le St Esprit les ayant empêchés d’annoncer la parole en Asie. Parvenus aux confins de la Mysie, ils tentèrent d’entrer en Bithynie , mais l’Esprit de Jésus ne leur permit pas.
Actes 16,6-7

Que se passe-t-il ? Pourquoi cet empêchement ? Dans la lettre aux Galates, nous lisons que lors de son séjour dans ce territoire Saint-Paul est tombé malade. « Mais ,vous le savez , ce fut une maladie qui me donna l’occasion de vous évangéliser la première fois… » (Galates 4,13).

L’épreuve de la maladie conduit Saint-Paul à réfléchir sur l’annonce de la Bonne Nouvelle. Elle ne peut pas dépendre seulement de sa santé précaire, du temps ou de sa personne. Mais elle doit être vécue et annoncée indépendamment de tout ces aspects. Comment s’y prendre ? Que faire ? Il va falloir former une équipe qui prendra le relais. Mais l’annonce de la Bonne nouvelle de Jésus : « Aimez-vous les uns les autres comme moi je vous ai aimé » ne pourra pas dépendre seulement de cette équipe, il faudra former d’autres équipes relais, qui en formeront d’autres à leur tour et ainsi de suite. L’élan évangélisateur de Saint-Paul parait être stoppé par sa maladie, mais celle-ci va être en fait le moyen de se poser et de réfléchir pour insuffler un nouvel élan missionnaire. Saint-Paul prend davantage conscience de sa mission : former de futurs formateurs de formateurs pour vivre et diffuser l’amour du Seigneur dans nos vies. Telle va être la vision de St Paul. Il va s’entourer de collaborateurs pour former une équipe capable d’en instruire d’autres (2Timothée 2,2). Saint-Paul va donc s’entourer de nombreux assistants et il va les former pour continuer la course entreprise. Il en a 72 avec notamment 14 femmes. La croissance de l’amour réciproque du Seigneur entre les disciples va demander de former une équipe ayant ce même objectif. Saint-Paul, athlète de l’Evangile, va devenir formateur d’athlète de l’Evangile.

  • Comment l’apôtre a-t-il réussi à motiver tant de monde dans cette mission ?
  • Comment des personnes ont-elles pu à leur tour se sentir concernées par ce message jusqu’à donner entièrement leurs vies ?

Il consacre beaucoup de temps à leur transmettre l’Evangile et à leur communiquer la vie nouvelle dans le Christ. «  Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir . » Actes 20,35 . Lui-même devient un modèle de la Parole, il n’est pas seulement enseignant mais modèle à imiter. Par amour pour ceux que le Seigneur lui a confié, il donne sa vie pour eux. Ainsi, ses collaborateurs lui sont débiteurs. Philémon 19. « Moi , Paul , je m’y engage de ma propre écriture : c’est moi qui réglerai … Pour ne rien dire de la dette qui t’oblige toujours à mon endroit, et qui est toi-même ». Philémon a reçu le salut par St Paul, c’est par lui qu’il s’est converti. Il leur fait confiance en leur donnant des missions spéciales. Sa confiance ne repose pas sur les compétences humaines de chacun , mais sur la foi en la puissance transformatrice de la Parole. Ainsi , il croyait que la Parole prêchée et vécue aurait autant d’effets spirituels sur eux que sur lui. «  Et à présent je vous confie à Dieu et à la Parole de sa grâce , qui a le pouvoir de bâtir l’édifice et de procurer l’héritage parmi tous les sanctifiés » (Actes 20 ,32). Il priait pour les siens nuit et jour et il leur faisait savoir. . « Sans cesse, nuit et jour , je fais mémoire de toi dans mes prières. » (2Timotée 1,3) Lorsqu’il n’était plus avec eux, il entretenait une correspondance pour entretenir leur amitié et les soutenir dans leur mission. Voir les lettres à Timothée , Tite et Philémon. Il partage sa vie avec eux . Les actes des apôtres décrivent la vie partagée au sein de cette équipe.

Saint-Paul reste un modèle pour nous aujourd’hui dans la croissance de l’amour réciproque. Nous saisissons bien qu’il ne s’agit pas de donner un peu de nous-mêmes, mais toute notre vie. Ces 6 derniers aspects sont des fondements pour la croissance : transmettre l’Evangile , être imitable dans le Christ, la confiance en la Parole de Dieu dans les missions données, la prière incessante pour ses collaborateurs, la correspondance, partager sa vie. Demandons l’intercession de l’apôtre pour que nous puissions grandir au sein des cellules dans la dimension de vivre en équipe fraternelle ouverte à vivre et à diffuser la Parole d’Amour et de Paix de Dieu pour tous les hommes.