J’ai pris conscience de l’urgence à transmettre ma foi

Claude, leader de cellules - Pôle missionnaire de Fontainebleau

Le point essentiel est d’arriver à témoigner de cette foi qui nous nourrit : oser, en cellule, dire ce qui fait le bonheur de ma vie, écouter les autres me dire quel est leur bonheur, et découvrir ce bonheur dans les choses toutes simples, le partage, les éléments de l’enseignement…

Au début, nous étions tous assez dubitatifs sur cette nouveauté, un peu attentiste, sur le qui-vive, et en fait, très rapidement, j’ai découvert l’intuition de cette méthode.
Cela m’a amené à modifier mon propre comportement ; le point essentiel, c’est que j’ai pris conscience de l’urgence à transmettre d’une façon explicite ce à quoi je crois, avec moins d’appréhension, moins de pudeur, moins de peur.

La découverte essentielle, bien tardive, puisque j’ai 60 ans, a été de découvrir que j’aurais pu dire, plus tôt, d’une manière plus explicite, ce en quoi je crois, c’est un des faits majeurs de la cellule. Cela s’est manifesté autant dans ma famille que dans mon travail, dans mes responsabilités en tant que employeur, j’ai pris conscience de la dimension très spirituelle de mon action et aussi dans l’accompagnement des personnes amenées à cheminer, j’ai reçu beaucoup dans l’apprentissage de cet accompagnement (…)