Evangéliser à la manière de Saint Paul

H2Onews, service d’information catholique

L’évangélisation au cœur de la mission de l’Eglise. Voilà ce que signifiait la reconnaissance, vendredi 29 mai, du système des cellules paroissiales d’évangélisation. Le secrétaire du Conseil Pontifical pour les laïcs, Mgr Clemens, la relie à l’année paulinienne qui invite tous les chrétiens à être des missionnaires de l’Évangile.

  • Mgr Clemens : « Saint Paul est, pour ainsi dire, “L” ’évangélisateur, qui n’a rien fait d’autre qu’évangéliser. Et c’est une belle coïncidence qu’au cours de cette année paulinienne nous ayons fait cette reconnaissance. Car même dans les moments de difficulté, on peut toujours se souvenir, voir St Paul qui dans les problèmes les plus grands, dans les difficultés les plus difficiles, a trouvé une force neuve, a pris un nouvel élan et ne s’est jamais fatigué. Ou plutôt il s’est fatigué, mais il ne s’est jamais arrêté » .

La récente reconnaissance de la méthode pratiquée par les Cellules Paroissiales d’évangélisation signifie, à la suite du concile Vatican II, la mise en lumière de la diversité des ministères dans l’Eglise et de l’importance des laïcs dans cette tâche missionnaire. En effet, pour Don Pigi, qui en accompagne aujourd’hui 147 dans sa paroisse, à Milan, la complémentarité entre les laïcs et le prêtre constitue le cœur de cette nouvelle manière d’évangéliser.

  • Don Pigi : « Je crois que c’est la clé du succès. Comme les prêtres sont de moins en moins nombreux, et comme Jésus lui-même a confié sa mission a des hommes, aux apôtres, qui d’ailleurs étaient pêcheurs, faibles dans la foi, mais remplis de l’Esprit Saint, je pense que si un prêtre découvre l’œuvre de l’Esprit Saint, il sait que l’évangélisation sans l’Esprit Saint revient à brasser de l’air, et ne sert à rien, alors, confiant dans l’Esprit Saint et en son œuvre, il peut très bien se lancer dans cette aventure ».

Mais cette méthode est aussi une chance pour aider à dynamiser la communion paroissiale . Pour le père Arnaud Adrien, promoteur de la formule au niveau francophone, sa mise en œuvre demande un engagement de tous les acteurs de l’Eglise.

  • P. Adrien : « Les cellules ne peuvent pas être pensées pour le curé de paroisse comme la seule activité de la paroisse. Il lui faut, s’il veut vraiment évangéliser sa paroisse, mettre en œuvre cette méthode qui est centrale et en même temps ajouter à cette problématique de l’évangélisation d’autres manières de faire. Et il est évident que lui même doit s’impliquer directement dans l’évangélisation »

A noter que Saint Paul, le grand évangélisateur, est devenu le patron des Cellules, en la fête de sa conversion, le 25 janvier.

Voir en ligne : L’article sur H2Onews.org