Des cellules pour doper les paroisses !

La paroisse possède un potentiel énorme qui pourrait changer le monde ! Essayez donc les Cellules paroissiales d’Evangélisation !

Les 5 et 6 novembre dernier, dans la paroisse de Sant’Eustorgio à Milan, a eu lieu la rencontre des promoteurs de l’Organisme international de Service des Cellules paroissiales d’Evangélisation.

Les deux journées ont été marquées par un intense travail : les promoteurs, venus du monde entier, après avoir fait le bilan de la situation, ont présenté les initiatives et les déplacements prévus pour favoriser le développement de la méthode des Cellules paroissiales.

De nombreux fruits ont déjà été constatés grâce aux multiples rencontres nationales et internationales, qui se sont déroulées au Canada, en Irlande, en France, à Malte et en Italie. Impressionnant : plus de dix mille personnes ont participé à la récente rencontre des Cellules dans la ville de Palerme !

Des missions ont eu lieu en Ouganda, à l’Ile Maurice, en Chine et à Taiwan. Des activités ont été programmées dans les pays de l’Europe de l’Est : Hongrie, République tchèque. En Lituanie, en Lettonie et en Pologne, les Cellules paroissiales ont connu une remarquable expansion.

De grandes perspectives de croissance viennent aussi de Colombie, où don Pigi (l’initiateur à Milan des Cellules paroissiales) s’est rendu en août 2013, avec la secrétaire de l’organisme Paola Marangione. Il répondait à l’invitation du Supérieur Général des pères eudistes, père Camilo Bernal, qui souhaite adopter la méthode des cellules pour les 80 paroisses confiées à son Ordre en Amérique latine. Dans le même temps, deux évêques de Bogota seraient intéressés à intégrer dans le plan pastoral diocésain de l’année prochaine, la méthode des cellules. Tandis que, le Père Diego Jaramillo, recteur de l’Université Minuto de Dios (17.000 étudiants) aimerait adopter la méthode des cellules dans le cadre de l’Université, en tant qu’outil de formation pour la croissance spirituelle des membres inscrits.

Deuxième, et importante, question soulevée lors de la réunion : le passage de l’approbation provisoire du Statut de l’organisme à la reconnaissance définitive. La première a eu lieu en 2009, la seconde est prévue après 5 ans de « test ». En effet, en 2014, le Conseil Pontifical pour les Laïcs va promouvoir définitivement cette méthode d’évangélisation.

À cet égard a été présentée l’organisation, pour l’année prochaine, de deux événements majeurs : la Première rencontre nationale des dirigeants à Palerme, du 25 au 27 avril 2014, dont le thème sera les trois paroles du Pape François « Allez sans peur, pour servir » ; et l’habituel séminaire international sur le Système des cellules paroissiales d’évangélisation à Milan, dans la paroisse de St Eustorgio, du 2 au 5 juin. Celle-ci sera particulièrement axée sur la gratitude, car elle coïncide avec le 25e anniversaire de la naissance des Séminaires, d’abord proposés à la réalité européenne, ensuite au monde entier. A cette occasion, le défi est de rassembler des témoignages significatifs pour les publier dans un livre.

Un peu d’histoire

L‘organisme international de Service des Cellules paroissiales d’Evangélisation a été reconnu officiellement le 2 Avril 2009 par le Président du Conseil Pontifical pour les Laïcs, Cardinal Stanislaw Rylko, qui a vivement encouragé son travail d’évangélisation dans les paroisses et les diocèses de plusieurs nations du monde. Se réalise ainsi de façon diffuse ce qu’avait dit le bienheureux Jean-Paul II :

« La paroisse est la cellule vitale dans laquelle la participation des laïcs à l’édification et à la mission de l’Eglise dans le monde trouve sa place naturelle. Il s’agit d’une présence qui conduit constamment chaque homme à se confronter avec le sens ultime de la vie ; c’est une porte ouverte à tous, afin que chacun puisse accéder à la voie du salut. En un mot, la paroisse est le lieu par excellence de l’annonce du Christ et de l’éducation à la foi. Précisément pour cela, elle a besoin de se renouveler constamment pour devenir une véritable "communauté de communautés", capable d’une action missionnaire véritablement incisive ». [1]

C’est le président de l’Organisme en personne, don Piergiorgio Perini, qui a brièvement présenté cette méthode d’évangélisation efficace, dans son intervention en 2012, lors du Synode sur « La nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne.

Voici ce qu’il a déclaré : “Il n’y pas longtemps, le Cardinal George Humes, avec une expression surprenante mais efficace, comparait la paroisse à un géant endormi : « La paroisse, dit-il, est un géant endormi ». En fait, souvent, de nombreuses paroisses (y compris ma paroisse de St. Eustorgio à Milan), ressemblent à un gros ours en hibernation, un potentiel énorme d’évangélisation qui, s’il était utilisé, pourrait changer le monde. Il faut réveiller la paroisse et à travers l’action et l’amitié avec l’Esprit Saint, il est nécessaire que la paroisse prenne conscience de son devoir d’évangélisation.”.

Le chemin consiste à imiter l’Eglise primitive dans la diffusion de la foi, comme il est écrit dans Actes 2, 48 : " Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés." . Voilà ce que les cellules paroissiales d’évangélisation entendent réaliser : de petits groupes, en constante multiplication, qui se réunissent chaque semaine pendant environ une heure et demie, dans une maison privée, pour prier, partager leur engagement dans l’évangélisation, pour écouter l’enseignement du pasteur de la communauté, en créant un authentique esprit de fraternité et d’amitié, fondé sur la prière et le service.

Le tissu ecclésial dans lequel s’intègre le système des cellules est précisément et uniquement la paroisse, non pas entendue, en premier lieu, comme une structure, un territoire, un édifice, mais avant tout « la famille de Dieu, fraternelle et accueillante, comme une communauté eucharistique » (cf. Christifideles Laici n° 26) ).

Les cellules ont transformé progressivement et globalement la paroisse en une communauté ardente de foi et engagée dans l’évangélisation des personnes éloignées, en diffusant l’annonce de Jésus comme unique et universel Sauveur. Une intuition caractéristique des cellules est l’évangélisation de l’OÏKOS, c’est-à-dire du cadre de vie. Jésus dans le discours apostolique dit : « […] et, chemin faisant, proclamez que le Royaume des cieux est proche » (Mt 10, 7) .

Ne comptez donc pas que les personnes éloignées se rapprochent, ni d’aller les chercher qui sait où, il suffit de saisir les opportunités qui se présentent dans la vie quotidienne, dans les relations déjà existantes : c’est là qu’il faut annoncer la Bonne Nouvelle.

Il ne reste plus qu’à suivre l’invitation du président don PiGi Perini à accueillir le Projet de Dieu, à y adhérer pleinement et à mettre toute sa vie et sa personne à son Service.

[1Jean-PaulII, Discours aux participants à l’assemblée plénière du conseil pontifical pour les laïcs. Redécouvrir le véritable visage de la paroisse, Libreria Editrice Vaticana, 14.

Voir en ligne : Article paru sur Aleteia