Annoncer l’Evangile en période estivale

Père Amaury Sartorius, curé de Sainte-Jeanne d’Arc à Versailles

La période estivale bouscule les habitudes : horaires plus libres, rencontres nombreuses. Une chance à saisir pour ceux qui veulent annoncer l’Evangile.

Voici quelques évidences pour encourager ceux qui veulent porter le Christ aux autres.
Les vacances sont synonyme de plus de temps, ou de temps plus libre, ou de temps moins organisé. C’est l’occasion de partager ce temps : je donne à la prière un temps dont je ne dispose pas aussi facilement dans l’année. Je peux aussi choisir d’accroître la qualité de ma présence au Christ dans la prière ou aux autres dans l’écoute et le service.

  • Les vacances permettent de nombreuses rencontres. Je peux choisir de retrouver spécialement les membres de mon oïkos. Je peux aussi me constituer un « oïkos estival » en priant pour les personnes, connues ou anonymes, que je croiserai. La visite d’une église, le regard sur une œuvre d’art religieuse, peut facilement devenir la source d’un dialogue avec d’autres visiteurs. A partir d’un simple renseignement, d’une explication sur une scène biblique, il est tellement facile de passer au « je » : comment ce que je contemple rejaillit dans ma vie de façon actuelle. Par exemple, on peut parler de la Nativité ou de la Passion à tout moment de l’année, car c’est pour nous que le Christ est venu et c’est nous qu’il a rachetés.
  • Les vacances peuvent aussi être l’occasion d’une retraite, d’une session spirituelle. La prière et l’échange avec d’autres fidèles du Christ est toujours un encouragement. Un temps de recul est souvent nécessaire pour mieux repartir. Si ce n’est pas pour l’été, ce peut être quand-même le moment de planifier l’année à venir, en particulier de prévoir de participer à la session des Cellules à Sanary.
  • L’été annonce aussi la rentrée en Septembre. C’est peut-être le moment de franchir le pas et d’inviter à rejoindre la cellule.