Aimer en acte et en vérité

Père Amaury Sartorius, curé de Sainte-Jeanne d’Arc à Versailles

Les paroles et les discours sont le propre de ceux qui préparent l’avenir, qui bâtissent des projets. Le royaume n’est plus une promesse, mais un don. Il est déjà inauguré par le Christ ressuscité, premier-né d’entre les morts. Notre appartenance au Royaume, qui demande toujours à être purifiée et approfondie, doit donc s’exprimer en actes et en vérité.

« Mes enfants, nous devons aimer : non pas avec des paroles et des discours, mais par des actes et en vérité ».
1 Jean 3,18

Aimer en acte, c’est mettre en œuvre la charité dont le Christ est la source. L’Eglise manifeste ainsi un amour préférentiel pour les plus pauvres, dans l’ordre économique et social, mais aussi dans l’ordre physiologique ou encore psychologique. La charité consiste à mettre à disposition de ceux qui en ont besoin mes talents : argent, temps, affection. Il n’y a pas de limite dans ces dons. Jésus, Lui, nous a aimés jusqu’au bout. C’est pourquoi je dois achever l’exercice de la charité dans la prière. « J’aurais pu faire mieux, donner plus, mais toi Seigneur, prends pitié de moi pécheur. Fais porter du fruit à mes actes et envoie d’autres ouvriers pour compléter ce que j’ai initié ».

Aimer en vérité, c’est donc aimer dans le Christ. « Demeurez en moi, comme moi en vous » (Jn 15). Non seulement je confie mon action au Christ, mais je m’ouvre moi-même à sa présence. Ainsi la prière précède également ma vie de charité. C’est dans le cœur à cœur avec Jésus que je discerne comment servir et aimer, et c’est Lui qui m’envoie pour aimer en vérité.

Il n’y a donc pas d’opposition entre la charité en acte et l’adoration en esprit et en vérité, mais l’une appelle l’autre, lui donne tout son sens.

Crédits photo : merci à Berna Lopez - evangile-et-peinture.org